Accueil du site > Environnement > À partir d’aujourd’hui l’humanité vit à crédit : le rappel d’Extinction Rebellion (...)

À partir d’aujourd’hui l’humanité vit à crédit : le rappel d’Extinction Rebellion Rennes sur les limites planétaires

lundi 29 juillet 2019

Ce lundi 29 juillet au matin, des banderoles ont été suspendues au-dessus de la rocade rennaise pour sensibiliser les automobilistes au Jour du Dépassement mondial.

C’est aujourd’hui le Jour mondial du dépassement, le jour où l’humanité a épuisé l’ensemble des ressources que la planète peut régénérer en une année. Cela signifie qu’à partir d’aujourd’hui, nous continuons de puiser de manière irréversible dans les ressources non renouvelables de la Terre. L’ONG Global Footprint Network calcule le Jour du dépassement tous les ans en se basant sur l’empreinte écologique de l’humanité et la biocapacité de la Terre. On estime que l’humanité a dépassé pour la première fois les ressources renouvelables de la Terre en 1970, où le jour du dépassement était établi au 29 décembre (source : www.overshootday.org) ; dès lors il n’a cessé d’arriver plus tôt chaque année...

Les militant•es du groupe Extinction Rebellion Rennes (abrégez XR) n’ont pas manqué de le rappeler, en suspendant au-dessus de la rocade rennaise des banderoles géantes pour sensibiliser le grand public à l’exploitation intensive des ressources planétaires par nos sociétés industrialisées. Le message est clair : à partir d’aujourd’hui, l’humanité vit à crédit. Comment en sommes-nous arrivés là ? Industrialisation, urbanisation croissante, surconsommation, ... Des facteurs clés qui ont fait que l’activité humaine actuelle n’est pas soutenable à long terme. Nos sociétés occidentales sont particulièrement mises en cause, car leur impact sur le système Terre est colossal. Les bouleversements écologiques en cours l’attestent : les limites planétaires ont été franchies, largement.

Fidèles à leur première revendication, « dire la vérité » (comme on peut le lire sur l’une de leurs banderoles), les militant•es d’Extinction Rebellion souhaitent avertir que la surexploitation des ressources planétaires mène irrémédiablement à une catastrophe bioclimatique. « Il est nécessaire d’être le plus visible possible, d’afficher clairement où nous en sommes et ce que nous risquons si nous n’agissons pas maintenant, on parle d’effondrement de la biodiversité, dont l’humain fait partie et dont l’humain est responsable. » affirme une militante, présente pour l’affichage.

Extinction Rebellion est un mouvement écologiste apartisan qui est né au Royaume-Uni en 2018. Prônant la désobéissance civile (une forme d’action directe non-violente), ses militant•es ont pour revendications la lutte efficace contre le réchauffement climatique par un arrêt des émissions carbonées d’ici 2025 et l’arrêt immédiat de la destruction des écosystèmes marins et terrestres. Le groupe local de Rennes s’est récemment fait connaître dans son opposition au projet de centre commercial à Pacé, par l’occupation pacifique des agences de Blot Immobilier, un des acteurs du projet. Les groupes locaux d’Extinction Rebellion ont pour objectif de converger vers les capitales afin de faire entendre leurs revendications, lors de la « Rébellion Internationale pour le Vivant » qui aura lieu à partir du 7 octobre (https://www.facebook.com/events/507...).

Proposer un complément d'infos

Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0